Rechercher dans ce blog

Chargement...

jeudi 16 février 2012

Retour sur le barcampbank du 28/01/2012

Retrouve désormais le blog sur

www.financeethique.eu


Qu'est-ce qu'un barcampbank?

Voici la définition de destinationchangemakers (http://destinationchangemakers.com/2012/01/29/barcamp-bank-a-paris-sur-les-themes-de-la-finance-monnaie-et-banque/ ) :

"Un BarCamp est une non-conférence ouverte qui prend la forme d’ateliers-événements participatifs. Le principe de base est le suivant: pas de spectateur, tous participants. L’agenda n’est pas connu à l’avance. Seul le thème est prédéfini, ce samedi c’était donc un BarCamp Bank sur les thèmes de la finance, de la monnaie et des banques."

Ca veut dire concrètement débarquer le samedi matin à 11h au milieu d'inconnus, se présenter rapidement aux autres personnes, puis "être mis en état de collaborer" avec Ucka, qui nous a fait faire un peu de hip-hop (http://perceptionlgd.blogspot.com/2012/01/facilitation-organic-hip-hop-au.html). Ensuite, chacun peut inscrire sur un post-it les sujets qui l'intéressent dans les cases d'un tableau vierge, divisé en 3 salles et 3 créneaux horaires. Au bout de 20 minutes, on essaye de regrouper les sujets et chacun va dans la salle où on parlera du sujet qui l'intéresse. A la fin de l'atelier, un membre du groupe fait un compte-rendu à ceux qui n'ont pas participé à l'atelier.

Le matin j'ai participé à l'atelier "Finance solidaire", puis l'après-midi à celui sur le "manifeste du financement participatif".

Qu'est-ce que j'en retiens?

Sur le barcamp, c'est un excellent moyen de rencontrer des gens intéressés par les mêmes sujets, dans une atmosphère détendue, où il est facile de s'aborder, parler, et d'échanger en face-à-face.

Par contre, j'ai été un peu déçu (mais après réflexion c'est surtout lié à des attentes trop élevées) du contenu qu'il en sortait. Le matin, l'atelier finance solidaire auquel je participais a été très peu productif: trop de sujets différents mis derrière "finance solidaire", pas de véritable animateur lançant un sujet avec quelques idées fortes, un temps court (1 heure), et enfin le seul anglophone ne parlant pas français du barcamp, ce qui obligeait à traduire et/ou s'exprimer en anglais pour la quinzaine de français présents...

De fait, peu de choses en sont ressorties, mais cela m'a permis de voir ce que pensaient les autres participants. J'en ai retenu quelques idées :
  • L'importance de l'éducation populaire, pour expliquer à quoi sert l'argent, et comment on peut agir avec de façon consciente et responsable. L'exemple du micro-crédit est ressorti à ce propos
  • La relation d'inclusion de la finance solidaire dans la finance éthique. La finance éthique  requiert la transparence pour pouvoir décider de l'utilisation de son argent selon ses principes personnels. La finance solidaire permet d'affecter son argent selon des valeurs de solidarité, donc implique une transparence de ses placements.
  • Le crowdfunding permet d'avancer vers la finance éthique grâce à la transparence, et donc facilite l'accès à la finance solidaire
  • Autres remarques personnelles:
  • Les schémas historiques (avant il y avait le village on se prêtait l'un à l'autre, ensuite c'est la société des masses anonymes avec l'apparition des banques, aujourd'hui les grands oligopoles doivent faire place aux prêts participatifs, etc.) étaient souvent mobilisés dans la réflexion des participants, avec plus ou moins de rigueur. Il est donc important de connaître l'histoire de la finance et ses différente époques.
  • Les données techniques essentielles du problème ne sont pas suffisamment maîtrisées (moi inclus évidemment) ce qui fait déraper le débat car on ne peut vérifier facilement. Cas extrême, un participant a déclaré et maintenu qu'en moyenne les comptes-courants étaient garnis à hauteur de plus d'une dizaine de milliers d'euros.
  • Certaines personnes aiment bien parler, même pour ne rien dire, ou pour étaler leur connaissance, même lorsque cela n'apporte rien : pas un scoop, mais important à relever, car c'est un des facteurs d'échec. L'utilisation d'un bâton de parole, que chacun prendrait puis reposerait, la participation plus active d'un modérateur sont des bonnes pratiques à mettre en oeuvre selon des participants plus chevronnés.
Atelier manifeste du financement participatif

Les acteurs du financement participatif ou crowdfunding (prêts peer-to-peer) comme Friendsclear, Babeldoor, Babyloan, KissKissBankbank, et des citoyens engagés comme Frédéric Baud, ont produit un manifeste pour le financement participatif durant les semaines précédent le barcamp. L'idée de l'atelier était de réunir les personnes intéressées et de discuter d'une stratégie et d'un plan d'action pour favoriser l'essor du secteur.

Le but est d'inciter les politiques à favoriser le modèle du financement participatif, aujourd'hui très contraint par la règlementation bancaire. En plus des conditions très difficiles d'accès à l'agrément bancaire, qui fait que ces entreprises passent par des partenaires bancaires (comme Friendsclear avec le Crédit Agricole), de nombreuses précautions rendent très malaisé l'utilisation de ces plateformes. Par exemple, pour un prêt de 50€, il faut envoyer des copies de plusieurs pièces d'identités (règles "Know Your Customer", liées en partie à la lutte contre la fraude et le blanchiment d'argent).

J'ai surtout appris qu'aux Etats-Unis les acteurs du secteur avaient réussi à faire bouger Obama, avec notamment la présence d'acteurs comme Kickstarter (100 millions de dollars rassemblés), et la distinction entre les acteurs "commerciaux" avec prêt et remboursement, d'une part, et les acteurs qui fonctionnent en don (pas de remboursement) ou contre-don (remise du CD aux financeurs dans le cas de musiciens, du dvd pour un film, etc.), ce qui est le cas de Kick-starter.

Autres ateliers intéressant auxquels je n'ai pu me rendre :
Monnaies complémentaires
Projet open bank, Bank as a platform, API, SDK pour développeurs fourni par le Crédit Agricole
D'autres comptes-rendus sont disponibles ou le seront ici :
http://barcamp.org/w/page/48486544/BarcampBankParis7

Merci beaucoup aux organisateurs pour cette initiative !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire